Medailles de la paix

YMCA Peace Medal

Chaque année, les YMCA à la grandeur du Canada célèbrent les gestes de paix et le travail exceptionnel accompli à l’échelle locale et internationale afin de bâtir des collectivités plus pacifiques.

En 2019, les artisans de paix locaux ont reçu une reconnaissance et une médaille de la paix lors d’une cérémonie spéciale. (Voir ci-dessous pour les biographies des récipiendaires.) Les artisans de paix sont sélectionnés par le biais d’un processus de nomination.

Emily Tozer

Emily TozerEmily Tozer, 21, de Riverview se démarque parmi nous comme une brillante étoile de la paix.

En 2017 et 2018, Emily a fait du bénévolat à Cheer Olympia en tant qu’entraîneure adjointe de la jeune équipe Zeta, qui regroupe des fillettes de quatre ou cinq ans, meneuses de claque débutantes. Elle a aidé les fillettes à acquérir des compétences de base et à renforcer leur confiance.

Après 18 mois de bénévolat, Emily s’est vu offrir un poste rémunéré au gymnase, travaillant avec l’équipe Zeta comme entraîneure junior. Son bénévolat et maintenant son travail auprès d’Olympia ont été d’énormes victoires non seulement pour Emily, mais aussi pour d’autres membres des Pillars, une équipe locale d’athlètes aux habiletés variées. En plus de renforcer sa position en tant qu’athlète, cela l’a fait voir comme un membre à part entière de la famille des entraîneurs. Son travail avec les enfants de l’équipe Zeta lui a donné, ainsi qu’à d’autres membres des Pillars, plus de visibilité, et a renforcé le fait qu’ils jouent un rôle important dans le club des meneuses de claque.

La participation aux activités de claque (ou cheerleading, un terme peut-être mieux connu par certains d’entre nous) n’est pas la seule façon pour Emily de consacrer son temps au milieu.

Elle a également fait du bénévolat au Club Garçons et Filles de Moncton, notamment en coordonnant des activités artistiques chez certains des plus jeunes enfants.

En juin 2019, Emily a obtenu sa certification de niveau 2 en American Sign Language (ASL). Elle tenait à suivre des cours d’ASL pour mieux communiquer avec des amis de l’école, du baseball et du programme de jour pour adultes du YMCA. Maintenant qu’elle a terminé ses cours, elle travaille à apporter une activité de base en langage gestuel à la Bibliothèque publique de Moncton pour les enfants.

Par ailleurs, Emily met également à profit sa compassion pour les autres auprès des aînés, en faisant du bénévolat à Parkland Riverview. Elle a commencé par organiser une activité artistique pour certains résidents de l’établissement pour personnes âgées. Récemment, elle a commencé à aller au Canterbury Hall où elle s’assoit avec les résidents pour discuter, jouer à des jeux, colorier ou faire des casse-tête. Emily aime communiquer avec les résidents et leur décrocher un sourire.

Enfin, Emily fait actuellement partie du Réseau d’actions communautaires du YMCA, un programme qui mobilise des leaders âgés de 15 à 30 ans de partout au Canada pour répondre à un besoin communautaire par le biais de projets de service. Le groupe du Réseau d’actions communautaires d’Emily se concentre sur l’accessibilité et l’inclusion en travaillant à la construction d’une salle sensorielle au Y. Cette salle sera ouverte à tous et contribuera à éliminer la stigmatisation associée à la déficience intellectuelle.

Merci, Emily, d’aider les autres de si nombreuses façons… d’être si merveilleusement empathique envers les personnes de tous âges, de leur donner le sentiment d’être importantes et valorisées. Vous êtes vraiment une ambassadrice de la paix chez nous.

Hali Douthwright

Hali DouthwrightHali Douthwright, 26 ans, de Petitcodiac, déborde de passion et ne laisse pas le syndrome de Down l’empêcher de poursuivre ses rêves.

Prenons l’exemple de la musique. Hali est extrêmement passionnée de musique et espère passer un jour à l’émission The Voice. Son amour de la musique lui a permis de faire du bénévolat comme juge pour le spectacle annuel de talents de la Société du syndrome de Down. (Gare à Hali, Gwen Stefani!)

Aider les autres est une autre passion de Hali. Elle est prête à faire à peu près n’importe quoi pour donner un coup de main à ceux qui en ont besoin.

Chaque semaine, elle fait du bénévolat auprès des Amis de L’Hôpital de Moncton, où elle aide dans le garde-manger et participe aux tirages au sort et à d’autres activités de collecte de fonds. Au cours des deux dernières années, elle a consacré plus de 900 heures de bénévolat et a amassé plus de 8 000 $ pour l’hôpital – SUPER! Les fonds ont servi à diverses choses, notamment l’achat de nouveau matériel pour l’entretien de l’hôpital. Hali est très dévouée et ne rate jamais une occasion de bénévolat à l’hôpital.

Entre-temps, Hali fait aussi du bénévolat au sein du Réseau d’actions communautaires YMCA du Grand Moncton, un programme qui mobilise des leaders âgés de 15 à 30 ans de partout au Canada pour répondre à un besoin communautaire par le biais de projets de service.

L’un des groupes locaux du Réseau travaille actuellement à la création au YCMA d’une salle sensorielle accessible à tous. L’expérience de Hali dans l’administration a été vitale au succès du groupe du Réseau d’actions communautaires.

Et quelles sont les autres passions de Hali?

Elle adore également encourager les autres à découvrir LEUR passion! Elle est une ardente défenseure de l’accessibilité et de l’inclusion, et encourage les autres personnes ayant une déficience intellectuelle à continuer d’apprendre et à ne pas abandonner. Elle donne à ceux qui lui ressemblent les moyens de ne pas avoir peur de se démarquer alors qu’ils font une différence dans le monde.

Merci, Hali, d’être la personne passionnée et merveilleuse que tu es… d’être une personne si généreuse… de diriger les autres… et de faire tout ce que tu fais avec le sourire. Vous continuez d’avoir une influence notable dans notre collectivité – par le biais des organismes que vous aidez, des relations que vous créez, des fonds que vous recueillez et des gens que vous avez touchés de façon positive.

Merci, Hali, d’être une championne de la paix chez nous!

Robert Stewart

Robert Stewart

Robert (« Bob ») Stewart de Shediac est décédé en septembre mais il a été mis en nomination pour une Médaille de la paix pour avoir consacré les 23 dernières années de sa vie à la cause de la paix et de l’éducation pour la paix.

Originaire de Fort Frances, en Ontario, et élevé à Hamilton, Bob a occupé de nombreux postes en gestion et au gouvernement durant sa carrière, mais il était passionné par l’éducation à la paix.

Bob a grandement contribué à la paix, notamment en fondant les Centres canadiens d’éducation à la paix, un centre en ligne composé de centaines de site liés à la paix et d’activités auxquels collaborent des milliers d’artisans de la paix du monde entier.

Bob est décédé à l’âge de 67 ans, alors qu’il était encore en train de planifier de nouveaux projets de paix et qu’il avait terminé un livre historique sur la paix dans sa collectivité.

Dans les années récentes, malgré l’apparition du cancer et les traitements parfois déstabilisants, Bob a continué d’inspirer d’autres personnes en élaborant des programmes de paix qui ont déjà des répercussions importantes. Dans son travail et ses relations avec les autres par le biais de programmes de paix communautaire, Bob incarnait les valeurs de la paix du YMCA : notamment la participation, l’empathie, la représentation, la communauté et la prise en charge.

Parmi les activités récentes de Bob, mentionnons les suivantes : -Organisation d’une conférence éducative sur la paix à Winnipeg réunissant plus de 50 Rotariens et d’une conférence internationale en ligne réunissant des Rotariens du monde entier, tous artisans de la paix dans le cadre du Rotary International; – Participation à une conférence d’instauration de la paix à Vancouver avec le Rotary International axée sur le changement climatique et l’environnement; Aide du Rotary International à clarifier sa mission pour la paix; – Lancement d’une série de « soupers rencontres » avec des artisans de la paix de la région de Moncton, aidant à créer une approche de collaboration afin d’instaurer une « culture de paix » dans la région. Il y a eu trois réunions (dont une avec la mairesse Dawn Arnold) qui ont servi à catalyser l’instauration de la paix, notamment par l’élaboration d’un parc de la paix à Moncton; – Soutien du travail d’Anne-Marie Collette (épouse de Robert) en matière d’éducation à la paix dans les écoles; – Rédaction et publication de deux ouvrages qui offrent de nouvelles façons d’aborder la paix – « Becoming Love » et le « Rotarian Peace Leaders Collaborative ». Ces livres offrent une feuille de route à tout groupe communautaire désireux de promouvoir la paix. Il a lancé son dernier livre à Hambourg, en Allemagne, lors de la conférence du Rotary International en mai 2019, à un moment où sa santé était très chancelante; – Inspiration pour la création de plusieurs « cafés de la paix » à Moncton et dans les environs, en offrant aux gens l’occasion de discuter de questions de paix dans un environnement ouvert et invitant; – Participation à des rassemblements de leaders communautaires pour la paix qui ont inspiré toutes les personnes présentes

Robert a collaboré avec d’innombrables organismes et personnes, et il a reconnu que le travail pour la paix doit se faire en partenariat avec d’autres. Il s’est engagé auprès du Rotary International, en particulier auprès de ses artisans et ambassadeurs de la paix, des artisans de la paix des collectivités locales, de Yellowknife, de Calgary et de Moncton, et auprès des écoles et des entreprises, par le biais de conférences, de programmes éducatifs et de cafés pour la paix.

Robert a laissé un héritage de paix dans de nombreuses collectivités, y compris la nôtre, et nous sommes donc heureux de lui rendre hommage à titre posthume en lui remettant la Médaille de la paix YMCA 2019. Nous remercions Robert pour son dévouement à la paix… pour avoir transmis un message de paix et d’harmonie au pays et à l’étranger… pour avoir aidé à instaurer la paix dans notre monde.