Surmonter une peur de l'eau vieille de 50 ans

Il n'est jamais trop tard pour apprendre à nager – parlez-en à Sherri Stillman.

La grand-mère de Riverview et employée d'UPS travaille avec le personnel du YMCA du Grand Moncton depuis l'automne dernier dans le but de surmonter une peur de l'eau liée à un incident survenu il y a 50 ans durant son enfance à Parlee Beach.

« J'avais 8 ans et c'était mon première visite à Parlee avec ma famille, a expliqué Sherri. Ma mère et moi sommes allées dans l’eau peu profonde, où l'eau forme comme une pataugeuse pour enfants. Nous n'avions pas remarqué le trou que quelqu’un avait creusé dans le sable qui s'était rempli d'eau. Je suis tombée dans le trou et j'ai été complètement submergée pendant une seconde. Cela m'a vraiment effrayée, et ce sentiment a perduré en moi depuis cette époque. »

Pendant de nombreuses années, Sherri a évité d'aller dans l'eau à la plage, mais elle a fait un nouvel essai à 16 ans. Elle s’est aventurée dans l’eau jusqu'à la taille. Mais elle a dû se précipiter hors de l’eau quand quelqu'un a pensé que ce serait amusant de la prendre et de la jeter dans l’eau. Son sentiment de panique a refait surface.

« Après cela, je suis vraiment restée sur la touche chaque fois que j'étais près de l'eau », dit-elle.

En septembre dernier, Sherri a toutefois décidé de s'attaquer de front à sa peur. Après y avoir réfléchi pendant deux ans et fait quelques recherches, elle a décidé d'appeler le YMCA pour voir si quelqu'un pouvait l'aider à améliorer son niveau de confort dans l'eau et peut-être même lui apprendre à nager.

« Je ne voulais pas que la peur me domine, dit Sherri. J'ai toujours voulu apprendre à nager, mais je voulais travailler avec quelqu'un qui avait de l'expérience, qui pouvait m'aider et qui comprenait qu'on peut vraiment craindre l'eau. »

Joey Doucet, directeur principal des activités aquatiques et du bénévolat, a mis Sherri en contact avec Liette Nicholson-Crabb, directrice des activités aquatiques, car il savait quelle pourrait vraiment l’aider à gagner sa confiance.

Depuis, Liette et Sherri ont travaillé ensemble toutes les semaines, en commençant par la piscine de thérapie et en faisant divers exercices pour aider Sherri à se sentir à l’aise dans l'eau. Avec détermination (et quelques larmes), Sherri a graduellement progressé. Au début, elle pouvait à peine mettre sa bouche dans l'eau. Elle a ensuite réussi à flotter sur le dos et sur le vendre et elle travaille maintenant sur son glissement avant dans la piscine principale.

« Je n'ai jamais ressenti une telle joie et une telle fierté malgré mon anxiété, dit-elle. Liette a été tout simplement incroyable. J'avais besoin de cette empathie et de cette connaissance. Je travaille toujours sur ma confiance en moi, mais Liette me soutient énormément et à mon rythme. Je suis si fière. »

Sherri a aussi l'appui de son mari, qui surveille la piscine chaque semaine depuis l'aire d'observation. Elle sait aussi que ses trois enfants adultes et ses quatre petits-enfants - dont deux sont également inscrits à des cours de natation au YMCA du Grand Moncton - l'appuient également.

« Je ne veux plus me priver de cela, dit-elle. Grâce au Y, mon désir d'apprendre à nager se réalise. »